Flore
Page de Féerie

Les primevères (primula)
La campanule (campanula cenisia)
Le millepertuis ( hypericum calycinum)
Les Arbres enchantés
Le coucou (primula veris)
La pensée
Le sorbier (sorbus)
L'herbe de St Jacques
Le thym sauvage
Les champignons

Les primevères (primula)

Les primevères se targuent d'un pouvoir sans égal : elles rendent visible l'invisible. Manger des primevères est le moyen infaillible de voir des esprits. Lorsqu'on touche la pierre des fées avec un bouquet fait d'un certain nombre de primevères, on s'ouvre le chemin vers le pays des fées et ses richesses, mais celui qui se trompe de nombre provoque sa ruine. ( elles sont aussi appelées coucou. Elles ont des fleurs jaunes, blanches ou mauves qui fleurissent au printemps. )

La campanule (campanula cenisia)

Les Écossais lui donnent le nom de " Cloches des Morts " car celui qui entend teinter la campanule entend le glas de ses funérailles. La campanule est une des fleurs magiques aux pouvoirs les plus grands et il est extrêmement risqué de se trouver dans une forêt semée de campanule - car c'est le lieu d'élection où agissent les charmes et les enchantements des elfes.

Le millepertuis ( hypericum calycinum)

Cette plante est d'autant plus efficace contre les charmes qu'elle protège directement de l'influence des elfes. Le millepertuis, symbole solaire comme la marguerite, était largement employé dans les fêtes païennes de la St Jean, à la fois comme protection et comme herbe médicinale.

Arbres enchantés

Tous les arbres ou presque sont liés au sacré,et ce depuis les temps où l'on croyait à l'enterrement sylvestre.Les anciens croyaient en effet que les Fées ou l'esprit des morts pénétraient à l'interieur des arbres et y demeuraient en y attendant leur réincarnation. Malheur à qui se hasardait à couper un arbre ou une souche hanté par les esprits, il serait maudits jusqu'à la fin de leur jours. L'a

ubépine était traditionnellement l'arbre de la reine des Fées.Si on la trouve sur une colline , cela prouve presque sûrement qu'elle est habitée par des Fées. En introduire une branche chez soi était aussi risqué que d'y faire entrer la mort en personne.

Selon un vieux refrain populaire , les Fées nichent dans les vieux chênes. Le chêne était vénéré par les druides, qui leur attribuaient des pouvoirs magiques.

Le coucou (primula veris)

Les fleurs qui, ont toujours été le lien entre le monde des humains et celui des esprits, sont aussi le domaine spécial des fées. Elles aiment et protègent tout particulièrement les coucous, qui ont le pouvoir d'indiquer l'or caché des esprits, dans l'ouest de l'Angleterre on les appelle les clefs de Culver (les clefs qui ouvrent le chemin du trésor.

La pensée

La petite fleur de l'Ouest était employée en Orient comme philtre d'amour. Celle qui fleurissait dans l'Angleterre élisabéthaine était la Viola tricolore, appréciée tout autant par les humains que par les fées. Dans la campagne ou lui connaît des surnoms multiples (l'amuse cœur, le rose-coq, trois-têtes-sous-un-chapeau, l'amour fainéant) Le doux cœur était le surnom le plus commun.

Le sorbier (sorbus)

Le sorbier est lui aussi considéré utile contre les mauvais esprits : "Rouge fil du sorbier Fait courir les sorciers." On se servait du bois du sorbier pour faire des barattes afin d'éviter que les fées ou les sorcières ne jettent le mauvais œil sur le beurre. Un cheval ensorcelé peut toujours être calmé par un fouet de sorbier. Le " sorbier volant " c'est-à-dire un arbre dont les racines ne poussent pas dans le sol mais dans une faille rocheuse ou dans les branches d'un autre arbre, par exemple, est considéré comme le plus efficace. Les druides utilisaient le sorbier pour établir leurs oracles. En enflammant ses branches on conjurait des esprits. On leur demandait des réponses aux questions en répandant des baies de sorbier sur des peaux de taureaux qu'on venait d'écorcher.

L'herbe de St Jacques

Est la fausse ivraie servant de monture aux esprits. Au 17ième siècle John Aubrey affirma qu'il fallait prononcer les mots magiques " cheval chevesse " pour que s'envolent ces plantes.

Le thym sauvage

Les abeilles, que l'on croit être les messagères des Dieux, ont un goût tout particulier pour cette plante. Pour voir les fées, il faut concocter un breuvage où l'on met du thym sauvage " d'où on cueillera le bout sur le flanc d'une colline fréquentée par les fées, avec l'herbe qui forme le trône de ces créatures. " Il est dangereux d'introduire du thym sauvage dans la maison, de même que toute autre fleur prisée par les fées.

Les champignons

Beaucoup de récits et de chats populaires associent le petit peuple des collines aux champignons, dont la soudaine apparition et la croissance rapide ont toujours semblé étranges aux humains. Le champignon le plus souvent associé aux esprits est l'Amanite Tue-mouche (Amanita Muscaria), rouge, vénéneux et hallucinogène. Les Vikings ingéraient ce champignon magiques pour atteindre la rage guerrière qu'ils appelaient " Bersek ". Mais beaucoup de champignons portent dans leurs noms la marque de leur appartenance à Féerie : le Bâton Jaune des Fées, le Chapeau du Lutin, la Casquette de Nain et la selle de Dryade, entre autres.